[fr]

 

Approuvé à l’assemblée générale de l’AIOSP tenue à Stockholm (Suède) le 8 août 1995

 

Préambule

 

L’Association internationale d’orientation scolaire et professionnelle fait la promotion de services d’orientation scolaire et professionnelle de grande qualité, offerts par des spécialistes compétents et reconnus afin de faciliter les choix personnels de gens de tous âges qui songent ou se préparent à travailler ou veulent composer avec la dynamique du marché du travail et du milieu de travail. L’énoncé de mission de l’AIOSP, document lié au présent code de déontologie, fait état des moyens multiples que prend l’Association pour veiller à la qualité de l’orientation scolaire et professionnelle sous les aspects suivants : formation et qualification des intervenants; élaboration et utilisation de méthodes et de matériel utiles pour l’orientation scolaire et professionnelle de personnes de différents âges et milieux; recherche et développement; promotion des besoins des clients en orientation scolaire et professionnelle auprès des gouvernements et des institutions.

 

L’engagement des membres envers la mission de l’AIOSP, en tant qu’association professionnelle vouée à la qualité des services, de la recherche et de la promotion des choix scolaires et professionnels personnels, exige l’adhésion à un code public de déontologie qui guide l’action des intervenants, établit des critères pour l’autoévaluation et l’évaluation des pairs touchant la qualité du rôle des intervenants et informe le public des normes attendues de conduite professionnelle. Ce code de déontologie est essentiellement compatible avec ceux adoptés par des collègues de domaines professionnels connexes qui ont aussi pour vocation d’aider des gens à se préparer au marché du travail, à exercer un emploi, à participer à de la formation ou à faire des études. C’est pourquoi le code de l’AIOSP, comme celui d’organisations éducatives, scientifiques et professionnelles, vise à promouvoir la valeur, la dignité, le potentiel et la spécificité des personnes à qui les membres de l’AIOSP offrent leurs services.

 

Les codes de déontologie comme celui qui est présenté ci-après font état des règles de base permettant d’évaluer un comportement conforme à l’éthique professionnelle. Ils ne peuvent pas traiter tous les cas de conflits déontologiques que les membres de l’AIOSP peuvent vivre dans leur pays ou leur culture. Le code qui suit vise plutôt à favoriser l’autoperfectionnement des membres en matière d’éthique professionnelle et à inspirer la création de codes déontologiques locaux et régionaux.

 

Code de déontologie

Responsabilités professionnelles envers les clients

 

  1. Les membres de l’AIOSP acceptent l’obligation primordiale de respecter la dignité de chaque personne à qui des services d’orientation scolaire et professionnelle sont fournis. Cette obligation suppose que le membre accepte le droit de la personne de faire des choix en autonomie, d’assumer la responsabilité des décisions prises et de s’autoguider et de s’autoperfectionner et de protéger la confidentialité des renseignements. Il incombe aussi à l’intervenant de se tenir au courant des lois et des politiques relatives aux droits des clients.

  2. Les membres de l’AIOSP acceptent l’obligation de donner des chances égales d’orientation scolaire et professionnelle sans qu’il soit porté préjudice à des personnes en raison du statut social, des antécédents scolaires, du sexe, de la race, du groupe ethnique, des croyances religieuses, de l’orientation sexuelle ou d’une déficience et d’éviter toutes les formes de discrimination apparentée.

  3. Les membres de l’AIOSP sont sensibles à tous les aspects des besoins des clients (scolaires, professionnels, personnels et sociaux) dans leurs interactions visant à faciliter la préparation ou l’adaptation à des études, à une formation et à une profession et devraient adresser leurs clients à des spécialistes si leurs propres compétences ne permettent pas de répondre aux besoins.

  4. Les membres de l’AIOSP informent les clients, verbalement ou par écrit, de la raison d’être de l’orientation scolaire et professionnelle, de ses objectifs, des techniques utilisées, des politiques et des règles de déontologie applicables, des cas où la consultation d’autres spécialistes serait possible et des contraintes (lois ou politiques) liées à la prestation de services. Toute limite fixée par d’autres au sujet de la confidentialité des renseignements est examinée avec le client avant qu’il soit mis en situation de choisir des réponses personnelles à ces limites. La communication de renseignements confidentiels nécessite le consentement exprès du client.

  5. Les membres de l’AIOSP encouragent les clients à se prendre en main et évitent par conséquent de leur dicter ou imposer consciemment des choix, des valeurs, des modes de vie, des projets ou des convictions (p. ex. des opinions générales sur la vie économique) qui représentent le point de vue des conseillers ou d’autres personnes, mais non celui des clients. Cependant, lorsqu’un client a des valeurs antisociales dangereuses pour lui-même ou d’autres personnes, le conseiller peut devoir présenter ses valeurs professionnelles et indiquer dans quelle mesure il souscrit aux conventions sociales.

  6. Les membres de l’AIOSP expliquent le contenu, les objectifs et les résultats des tests en des termes compréhensibles pour les clients. Ils appliquent des normes pertinentes pour choisir, utiliser et interpréter des techniques d’évaluation. Ils reconnaissent que les nouvelles techniques, p. ex. les programmes d’orientation professionnelle ou les tests informatisés, les obligent à suivre périodiquement une formation et à lire régulièrement des documents spécialisés sur l’administration, la notation et l’interprétation des tests.

  7. Les membres de l’AIOSP communiquent aux clients les avantages de nouvelles techniques et d’applications informatiques pertinentes lorsque des études ou des évaluations en justifient l’utilisation. Ils s’assurent que l’emploi d’applications informatiques ou d’autres techniques soit adapté aux besoins personnels des clients, que les clients comprennent l’utilisation de la technique ou de la méthode concernée et qu’un counselling de suivi soit fait. Ils veillent aussi à ce que les membres de groupes sous-représentés jouissent de l’égalité d’accès aux meilleures techniques existantes, à la technologie informatique et, peu importe la technique utilisée, à une information non discriminatoire, à jour et exacte.

  8. Les membres de l’AIOSP, en indiquant leurs compétences professionnelles, leur formation et leur expérience à des clients et aux organisations qu’ils consultent, fournissent une information précise, juste et pertinente et ne donnent pas de renseignements fallacieux ou trompeurs.

  9. Les membres de l’AIOSP évitent les conflits d’intérêts qui nuisent aux intérêts supérieurs de leurs clients lorsqu’ils exercent à la fois des fonctions de conseiller d’orientation professionnelle et des fonctions rémunérées de représentants de services de placement ou de recruteurs ou intermédiaires pour des établissements de formation. Ils doivent informer les clients des cas potentiels de conflit d’intérêts.

  10. Les membres de l’AIOSP adressent leurs clients à des services appropriés lorsque leur aide professionnelle ne peut plus être fournie ou poursuivie.

Attitude envers les collègues et les administrateurs

 

  1. Les membres de l’AIOSP contribuent à établir et à entretenir de bonnes relations avec leurs collègues et les administrateurs pour faciliter la prestation des meilleurs services possible d’orientation scolaire et professionnelle.

  2. Les membres de l’AIOSP informent leurs collègues et les administrateurs de certains aspects du travail d’orientation scolaire et professionnelle, comme les lignes directrices sur la protection des renseignements personnels.

  3. Les membres de l’AIOSP communiquent à leurs collègues et aux administrateurs des renseignements exacts, objectifs, concis et pertinents sur les besoins en orientation scolaire et professionnelle et les résultats de l’orientation à des fins d’évaluation ou autres.

  4. Les membres de l’AIOSP collaborent avec leurs collègues à l’observation du code de déontologie pour ce qui touche les méthodes et les usages de leur milieu de travail. Lorsque des renseignements obtenus directement soulèvent des doutes quant à la conformité du comportement d’un collègue, membre de l’AIOSP ou non, à l’éthique professionnelle, les membres discutent de la question avec lui ou se servent des moyens institutionnels existants pour rectifier la situation.

  5. En cas de divergence entre le code de déontologie et des directives ou en cas de non-coopération d’un employé, les membres de l’AIOSP cherchent à consulter directement les administrateurs responsables pour connaître les implications de la situation et trouver des moyens d’y remédier.

Attitude envers les organismes gouvernementaux et les organismes communautaires

 

  1. Au besoin, les membres de l’AIOSP préconiseront et faciliteront la mise sur pied de services d’orientation scolaire et professionnelle offerts conformément aux règles d’éthique professionnelle et adaptés aux besoins des clients, avec la collaboration des décideurs, des législateurs ou du personnel administratif.

  2. Les membres de l’AIOSP connaissent la qualification et la formation attendues des intervenants compétents en orientation scolaire et professionnelle et en informent les administrateurs, les législateurs et d’autres.

  3. Les membres de l’AIOSP collaborent activement avec des organismes et des personnes d’autres institutions ou de la collectivité afin de répondre aux besoins des clients et de leur fournir des services.

Responsabilités à l’égard de la recherche et de processus connexes

 

  1. Les membres de l’AIOSP qui ont reçu la formation et possèdent les compétences nécessaires à cette fin conviennent qu’ils doivent effectuer des études et en communiquer les résultats au moyen de procédures conformes aux normes éthiques et scientifiques reconnues de la recherche en éducation et en psychologie. Lorsqu’ils utilisent des données sur les clients pour des statistiques, des évaluations, des recherches ou la planification de programmes, les membres de l’AIOSP veillent à ce que l’identité de chaque client demeure confidentielle.

  2. Les membres de l’AIOSP conviennent qu’ils doivent contribuer à l’amélioration de l’orientation scolaire et professionnelle en partageant leurs habiletés, leurs connaissances et leur savoir-faire avec leurs collègues et des associations professionnelles, comme l’AIOSP.

Responsabilités en tant qu’intervenant

 

  1. Les membres de l’AIOSP suivent la formation initiale et continuent de se perfectionner dans les domaines de connaissance et de compétence requis pour exercer leur profession à titre d’intervenant en orientation scolaire et professionnelle qualifié et compétent.

  2. Les membres de l’AIOSP oeuvrent dans les limites de leur domaine de formation et d’expérience et adressent à d’autres professionnels les clients qu’ils ne peuvent pas aider. Chaque membre de l’AIOSP accepte les conséquences de ses actes professionnels, et ce, dans le respect conscient et délibéré des règles de déontologie.

  3. Les membres de l’AIOSP continuent, dans l’exercice de leur profession, à la fois d’observer les principes humanistes qui sous-tendent le comportement conforme aux règles de déontologie et de s’intéresser à l’évolution des questions sociales et politiques qui soulèvent des considérations déontologiques pour la profession. Parmi ces questions : Qui sont mes clients (étudiants, travailleurs, employeurs, société tout entière) et quelles sont les questions d’éthique importantes dans mes relations avec eux? En quoi des formes d’intervention différentes (counselling individuel, travail de groupe, programmes informatisés, consultation de gestionnaires pour le compte de travailleurs) soulèvent-elles des questions de déontologie différentes ? Comment les services d’orientation scolaire et professionnelle devraient-ils réagir, sur le plan éthique, aux tensions globales entre l’économie et l’environnement dans la vie professionnelle et le milieu de travail des clients ?

  4. Les membres de l’AIOSP vérifient et maintiennent leurs compétences professionnelles et obtiennent périodiquement de la formation pour être en mesure d’offrir des services compétents à des clients d’origines culturelles différentes et de recourir efficacement à de nouvelles théories et techniques d’intervention, applications informatiques et méthodes d’évaluation. Ils veillent à se tenir au courant des innovations et des tendances touchant le contexte et le contenu de l’orientation scolaire et professionnelle et à le faire en reconnaissant que les expériences et le développement professionnels et personnels se poursuivent tout au long d’une carrière.

  5. Les membres de l’AIOSP participent régulièrement à des activités de supervision leur permettant d’enrichir les connaissances et les compétences requises pour bien s’acquitter de leurs responsabilités professionnelles et de se fixer des objectifs de perfectionnement continu.

  6. Les membres de l’AIOSP sont conscients de leurs valeurs et de leur attitude et demeurent discrets et objectifs lorsqu’ils offrent de l’aide aux clients. En particulier, ils évitent toute forme de stéréotype ou de discrimination fondé sur la race, le sexe et l’âge.

  7. Les membres de l’AIOSP, lorsqu’une question déontologique est imprécise ou ambiguë, consultent confidentiellement une association professionnelle ou des collègues pour essayer de clarifier la situation ou d’élaborer des stratégies pour rectifier la situation qui est à la source du problème. S’il n’est pas possible de le faire, ils communiquent directement avec le secrétaire général de l’AIOSP pour obtenir des éclaircissements ou des conseils ou pour poser une question d’éthique professionnelle.

 

Approved by the IAEVG General Assembly, Stockholm, Sweden , 8. August 1995

Preamble

The International Association for Educational and Vocational Guidance is committed to the global provision of educational and vocational guidance processes, that are of high quality, provided by competent and recognized professionals, and designed to facilitate the personal choices and decisions of persons of all ages as they anticipate, prepare for, enter into, face and cope with the dynamics of the labour market and the workplace. The IAEVG mission statement, a separate document to which the ethical standards cited here relate, details the multiple ways by which the Association discharges its responsibilities on behalf of the qua-lity of the practitioners of educational and vocational guidance in their training and qualifications; in the development and provision of methods and materials pertinent to the provision of educational and voca-tional counseling for persons of different ages and settings; in the conduct of research and development; and in the advocacy of client needs for educational and vocational guidance with governments and institutions.

 

The commitments of IAEVG members to its mission, as a professional organization concerned with the provi-sion of quality services, research, and advocacy on behalf of personal educational and vocational choices, requires adherence to a public code of ethics that guides the actions of practitioners, provides evaluative cri-teria for self-assessments and peer evaluation regarding the quality of the practitioner role, and informs the public of expected standards of professional practices and behaviour. These ethical standards are consistent in essence with the ethical statements of colleagues in related professional areas who also are concerned with providing assistance to persons preparing for or engaged in work, training and education. Thus, the ethical standards of IAEVG, like those of members in other educational, scientific, and professional organiza-tions, are dedicated to the enhancement of the worth, dignity, potential and uniqueness of those persons whom IAEVG members serve.

 

Ethical standards, such as those which follow, identity minimum essentials by which to gauge ethical beha-viour. They cannot address every possible ethical conflict that IAEVG members experience in their nation or culture. Thus, the Ethical Standards provide below are intended to stimulate the self development of IAEVG members in their ethical behaviour and the creation of local and regional statements of ethical standards for which these standards may provide direction and advice.

 

Ethical Standards

Ethical Responsibilities to Clients

  1. Members of IAEVG accept the primary obligation to respect the dignity of each person to whom educa-tional and vocational guidance services are rendered. This obligation includes acceptance of the rights of the individual to make independent choices, to take responsibility for decisions reached, to engage in self -direction and self-development, and to preserve confidentiality. It also includes practitioner responsibility to be current with laws and policies that pertain to client rights.
  2. Members of IAEVG do recognize the obligation to provide equal opportunities in educational and voca-tional guidance without prejudice to persons of diversity in social status or educational background, gender, race, ethnicity, religious beliefs, sexual orientation, or disability and avoid all forms of related discriminations.
  3. Members of IAEVG are sensitive to the total needs of clients (educational, vocational, personal and social) as they interact to affect the planning for or the adjustment to education and training, occupations, and careers and should refer to relevant experts if their own competency does not meet the client’s need.
  4. Members of IAEVG inform clients, orally or in writing, of the purposes, goals, techniques, policies and ethical standards under which educational and vocational guidance is provided, conditions in which consul-tation with other professionals might occur, and legal or policy constraints which relate to how services are provided. Any limits on confidentiality set by others will be discussed with the client before proceeding to put him or her in the position to choose personal responses to such limits and involvement. Disclosing of confi-dential information needs the client’s expressed consent.
  5. Members of IAEVG enhance client’s independent actions and therefore refrain from consciously dictating or coercing client choices, values, lifestyles, plans, or beliefs (e.g., general views on economic life) that represent the counsellor’s or other people’s, but not the client’s personal orientation or perspective. However, in situations where clients hold antisocial values that are of danger to themselves or others, it may be necessary for the counsellor to indicate what his/her professional values are and to what extent he/she supports social conventions.
  6. Members of IAEVG provide explanations of the content, purposes, and results of tests in language that is understandable to clients. Such practitioners use relevant standards to select, administer, and interpret assessment techniques. They recognize that emerging techniques, e.g. computer-based testing or career guidance programs, require periodic training and continuing familiarity with the professional literature in administration, scoring, and interpretation.
  7. Members of IAEVG promote the benefits, to clients, of new techniques and appropriate computer appli-cations when research or evaluation warrant such use. The counsellor/practitioner ensures that the use of computer applications or other techniques are appropriate for the individual needs of the client, that the client understands how to use the technique or process involved, and that follow-up counseling assistance is provided. IAEVG members further ensure that members of under-represented groups have equal access to the best techniques available to computer technologies, and to non-discriminatory, current and accurate information within whatever techniques are used.
  8. IAEVG members, in representing their professional competencies, training and experience to individual clients as well as to organizations for which consultation is requested, provide information that is clear accu-rate and relevant and does not include misleading or deceptive materials.
  9. Members of IAEVG avoid conflicts of interests which compromise the best interests of their clients when they engage concurrently in the career counseling of clients, serve as representatives of paid employment exchanges or as paid recruiters or intermediaries for training facilities. Where potential conflicts of interests occur, they should be made known to the client.
  10. Members of IAEVG make appropriate referral when their professional assistance cannot be provided or continued.

Attitudes to Colleagues and Professional Associates

  1. IAEVG members contribute to development and maintenance of cooperative relationships with professional colleagues and administrators in order to facilitate the provision of optimal educational and vocational guidance.
  2. IAEVG members are responsible for informing colleagues and administrators about aspects of the provision of educational and vocational guidance such as confidentiality and privacy guidelines.
  3. IAEVG members will provide professional colleagues and administrators with accurate, objective, concise and relevant information about the needs and outcomes of educational and vocational guidance for evaluative or other purposes.
  4. IAEVG members cooperate with their professional colleagues in implementing the Ethical Standards in the procedures and practices of their work setting. When direct information raises doubts as to the ethical behaviour of professional colleagues, whether IAEVG members or not, the member should discuss such concerns with the colleague or use available institutional channels to rectify the condition.
  5. In cases of conflict between professional ethical standards and directives or non-cooperation of an employee, IAEVG members will seek to consult directly with responsible administrators about the implica-tions of such conflicts and seek ways by which to eliminate them.

Attitudes to Government and Other Community Agencies

  1. If necessary, IAEVG members will advocate for and assist in the development of educational and vocational guidance services that are ethically rendered and relevant to client needs in cooperation with policy-makers, legislators or administrative personnel.
  2. IAEVG members are aware of and inform administrators, legislators and others of the accepted qualifica-tions and training expectations of competent practitioners of educational and vocational guidance and counseling services.
  3. IAEVG members actively cooperate with agencies, organizations and individuals in other institutions or in the community so as to meet the needs and provide services to clients.

Responsibilities to Research and Related Processes

  1. IAEVG members who have the appropriate training and skills to do so, acknowledge their responsibility to conduct research and report findings using procedures that are consistent with the accepted ethical and scientific standards of educational and psychological research practices. When client data are used for statistical, evaluative, research or program planning purposes, the IAEVG member ensures the confiden-tiality of the identity of individual clients.
  2. IAEVG members acknowledge their responsibility to share in the improvement of educational and voca-tional guidance by sharing skills, knowledge and expertise with colleagues and with professional associa-tions, such as IAEVG.

Responsibilities as an Individual Practitioner

  1. IAEVG members obtain the initial training and maintain a process of continuous learning in those areas of knowledge and skills required by the profession to be a qualified and competent practitioner of educa-tional and vocational guidance.
  2. IAEVG members function within the boundaries of their training and experience and refer to other profes-sional persons, clients for whom the practitioner is not prepared to assist. Each IAEVG member accepts the consequences of his or her professional actions and does so within the conscious and deliberate application of ethical guidelines.
  3. IAEVG members continue to reflect in their practice both the humanistic principles that underlie ethical behaviour as well as attention to the changing social and political questions that have ethical implications for practice. These include such questions as who are my clients (students, workers, employers, society as a whole) and what are the ethical issues of importance in these relationships? How do different forms of intervention (individual counselling, group work, computer-assisted programs, consultation with mana-gement in behalf of workers) differ in ethical concerns? How should educational and vocational guidance services ethically respond to the global tensions between economic and environmental issues in the working lives and workplaces of clients?
  4. IAEVG members are responsible for monitoring and maintaining their professional competencies and obtaining training on a periodic basis to ensure that they are able to provide competent services to cultural diverse clients and to effectively use new theories and intervention techniques, computer applications, and assessment processes. IAEVG members strive to be current with innovations and trends in the contexts and content of educational and vocational guidance and counseling and do so with an acknow-ledgement that professional and personal experiences and growth go on throughout one’s career.
  5. IAEVG members seek and participate in regular supervision by which to increase the knowledge and skills required to effectively discharge their professional responsibilities and to develop goals for continued learning.
  6. IAEVG members are aware of their values and attitudes, in order to remain discrete and objective in the help they provide to clients. In particular, they avoid all forms of racial, sexual, and age stereotyping and discrimination.
  7. IAEVG members, in cases where ethical issues are unclear or ambiguous, will consult in a confidential manner with a professional association or colleagues to attempt to clarify the issue or develop strategies to rectify the conditions that caused the problem. Failing that possibility, practitioners should directly con-tact the Secretary General of IAEVG to seek clarification, advice or to file a question of profes-sional ethics.